Le comportement envers les enseignants du Coran reflète le degré de foi des gens

Comme il est regrettable, voire détestable, de voir que de nos jours on ne respecte plus les enseignants du Coran.

Certains pensent, à tort, que les professeurs de Coran ne sont pas capables de faire un autre métier et que du coup ils devraient se sentir heureux qu’on les paie.

Certains se permettent donc de leur imposer des changements ou annulation d’heures de cours sans raison, sans même les prévenir parfois, ou bien leur demandent de se justifier lorsqu’ils refusent d’annuler les cours, ou encore, ne font pas les devoirs qu’on leur donne et refusent de donner des explications. Et enfin, le pire c’est lorsqu’ils se permettent de leur répondre de manière irrespectueuse.

On vit dans une société dans laquelle on pense que l’argent peut tout acheter, qu’on peut tout se permettre lorsqu’on paie un service. Quelle bassesse d’esprit !

Certains vont même jusqu’à sous-entendre qu’ils iront chercher un autre enseignant s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. C’est l’uberisation de l’enseignement religieux. Comment espérez-vous obtenir votre ijaza d’un professeur à qui vous avez manqué de respect ?

Mais la supériorité n’est pas dans le statut social mais dans le comportement.

Et celui qui se rabaisse pour Allah, Allah l’élève.

Combien de fois des élèves et/ou parents d’élèves se sont permis de me manquer de respect. Je leur ai laissé du temps pour corriger leurs attitudes jusqu’au jour où j’en ai eu assez et j’ai décidé les virer. Et j’en ai viré pas mal depuis que j’ai commencé à enseigner. Subhaan Allah. Je n’aurais jamais pensé voir autant de personnes si peu respectueuses.

Je ne crains pas la pauvreté car c’est Allah qui donne la subsistance. Donc je n’ai aucun problème à virer des élèves qui ne me respectent pas. Car je n’accepterai jamais que l’on me manque de respect ! Ne pas respecter son professeur de Coran c’est manquer de respect au Prophète qui a dit : « Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne ».

Chers élèves ! Ne prenez jamais pour acquis ce que vous avez ! Allah peut vous le reprendre à tout moment si vous n’en prenez pas soin !

Allah est témoin que j’ai dû tester une dizaine de professeures avant de trouver celle que je cherchais depuis longtemps, la perle rare. Une fois que je l’ai trouvée, je l’ai toujours respectée. J’ai remercié Allah de l’avoir mise sur mon chemin et j’ai fait plein de duas pour elle. Et Allah m’a donné la joie de passer un mois de ramadan chez elle en Egypte et d’obtenir mon Ijaza par la suite.

Celui qui est reconnaissant, Allah augmente ses bienfaits sur lui ! Gloire à Allah !

Alors que j’enseigne à mon tour (sur les conseils de ma professeure), je ne l’oublie pas pour autant. Je continue à poster des annonces pour qu’elle trouve des élèves. Ma reconnaissance envers elle est à vie. Qu’Allah lui prête longue vie dans le bien. Amin.

A l’époque du Prophète on honorait les gens qui enseignait le Coran.

On les consultait en cas de besoin. Ibn `Abbâs a dit : « Les récitateurs du Coran assistaient toujours à la réunion de `Omar qui les consultait, qu’ils soient âgés ou jeunes. »

En cas de décès, ils avaient la priorité lors de l’enterrement. Selon Djâbir ibn `Abdallah « Le Prophète enterrait deux à deux les martyrs de ‘Ouhoud (dans une même tombe). Il demandait (à ses Compagnons) lequel des deux connaissait le mieux le Coran pour l’enterrer le premier ».

On leur demandait de guider les prières. Selon Abou Mass`oud Al-Anssârî Al-Badrî, le Prophète a dit: « C’est celui qui récite mieux le livre d’Allah qui dirige la prière en commun. ».

De nos jours, on les considère comme des gens qui ne travaillent pas vraiment. On ne les considère pas à leur juste valeur.

Quelle est triste cette jeunesse qui obéit sans discuter à ses professeurs de maths et géographie, en faisant leurs devoirs en temps et en heure tandis qu’ils manquent de respect à leurs professeurs de Coran en refusant de faire leurs devoirs et en se permettant de mal leur répondre.

Quelle est triste cette oumma qui honore des avocats et des ingénieurs qui détiennent une science mondaine et qui méprise les gens qui détiennent une science religieuse.

A chaque fois que je dis que je suis chef de projet informatique depuis plus de 10 ans, on cherche à se rapprocher de moi ; et lorsque je dis que je suis professeure de coran on me prend pour une inculte…

Et ce constant malheureusement risque de perdurer car les enfants copient le comportement des parents…

Aux parents de changer d’attitude envers les enseignants de Coran et de montrer l’exemple à leurs enfants.

Jamila Loutis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s